Kiai
image

RING

Etes-vous jamais rentrés dans un accélérateur de particules ? Le cyclotron de la compagnie Kiaï. Un champ circulaire où règne le vide. Ou presque. Osez ! Laissez vous aspirer ! Inspirer ! Introduction de corps étrangers, circassiens, musiciens, poètes de leur état. Ça tourne en rond infiniment. Multitudes de collisions ! Et soudain, l’événement. Détection d’une matière rare, inouïe. L’énergie jaillit, en toute pureté, isolée des gestes parasites. L’espace se métamorphose, les trampolines se dressent comme des roues gigantesques et finiront suspendues dans les airs, pendules oscillant autour de leur axe. L’accélération du grand collisionneur provoque d’infinies rencontres, accidents, échanges, transferts d’énergie. Trompeuse dualité du cercle et du centre, de l’arène et de l’excentrique, des figures de combat et des joutes contre soi-même, du corps et de l’esprit.
Le processus prend l’allure d’une cascade temporelle, jalonnée de luttes, balisée par les alliances et la violence. D’un bout à l’autre du spectacle, ultime point fermant le cercle, l’évolution conduit les éléments simples à s’associer pour former des entités plus complexes, faisant émerger de nouvelles propriétés. Subtile alchimie d’une harmonie précaire et rayonnante.

 

traitnoir