Kiai
ENGLISH NOT AVAILABLE YET

Le Kiaï (en japonais) désigne un cri utilisé dans les arts martiaux pour réunir l’énergie du corps et de l’esprit. Il représente l'extériorisation d'un « cri intérieur »...

 

Cela fait maintenant 15 ans que Cyrille Musy est en vadrouille dans le petit monde du spectacle vivant. Etre en scène, imaginer, créer…un moyen pour lui de trouver sa place, d’ exister, mais aussi et surtout un exutoire pour cette personnalité discrète et laconique. Cela il l'a compris très tôt, se passionnant pour les arts martiaux, puis l'acrobatie, le trampoline, la danse hip-hop.

Autant de disciplines explosives, à haute tension, qui supposent une sainte alliance entre le corps et l'esprit. En 15 ans, il y a eu de belles et grandes aventures, notamment celle menée au sein du collectif AOC dont il a fait parti pendant 10 ans.

Déjà, il s'était frotté à la danse auprès de Philippe Decouflé et Kader Attou.

Déjà, il s'est essayé à la mise en scène avec K’Boum et ses douze années de tournée.

Déjà un lien privilégié s'est construit avec Sylvain Décure, son alter ego chez AOC et compagnon de route. Ensemble, ils ont signé coup sur coup la mise en scène des spectacles des écoles de Rosny-sous-Bois (Clan-2011) et de Bruxelles (Tchinnn-2012).

Cyrille Musy n'en finit pas de se demander pourquoi au juste il fait ce métier. La création de la Cie Kiaï est peut être le début de la réponse à sa question. Une manière de s'exprimer pleinement, affranchi du cadre imposé par les chorégraphes ou les metteurs en piste avec qui il a collaboré et qui l'ont nourrit dans son parcours. Une manière de se frotter à un autre endroit, celui de directeur artistique, d'où il défend une vision personnelle d’un cirque contemporain multidisciplinaire.

A la lisière de la danse, du cirque et du théâtre physique, il propose une écriture où les différentes formes d'expression se rencontrent, se bousculent, se nourrissent mutuellement pour créer une parole singulière. Avec l'ambition de dépasser les frontières entre danse et acrobatie, pour replacer le corps au centre du propos et approfondir l'appréhension de l'être humain dans sa diversité, sa sensibilité, son essence… Kiaï

traitnoir
kiai